Bangkok

ART - L’utopie de Val prend racine dans le cœur de Bangkok

Une centaine de personnes ont assisté à l'inauguration de la sculpture "Ville Fantastique II" de l'artiste française Val dans le parc Benjasiri à Bangkok le 16 février en présence de la vice-gouverneur de Bangkok Wanwilai Promlakkhano, de l'ambassadeur de France en Thaïlande Gilles Garachon, du Président de l'Alliance Française de Bangkok, le Dr Jingjai Hanchanlash.

Artiste de renommée internationale, Valérie Goutard, alias Val, était en pleine ascension de son art et de sa renommée lorsqu’un accident de la route a mis fin à son parcours en octobre 2016. Cette femme rayonnante et débordante de générosité, qui s’était découvert une passion pour la sculpture au début des années 2000, a en effet connu un succès rapide, tout d’abord en Asie, et commençait à faire parer d’elle sur d’autres continents.

-- La vice-gouverneur de Bangkok Wanwilai Promlakkhano et l'ambassadeur de France en Thaïlande Gilles Garachon dévoilent la sculpture "Ville Fantastique II"
   

Cette artiste autodidacte issue du secteur du marketing s’était installée en Thaïlande en 2004, trois ans après s’être lancée dans la sculpture. C’est d’ailleurs en Thaïlande qu’elle a affirmé son talent et sa patte avec comme fil rouge "l'homme et sa relation avec son environnement".

Son travail se caractérise par une forte notion de liberté que l'on retrouve en premier lieu dans le mouvement de ses personnages et l’ouverture des architectures dans lesquelles ceux-ci évoluent.

En quelques années, Val s’était fait un nom dans les milieux d'art internationaux imposant ses créations jusque dans l’espace public comme le parvis de l’hôtel Sofitel Sukhumvit à Bangkok ou encore l'avenue Nanjing, l'une des artères les plus animées de Shanghaï. Ses œuvres ont été vues dans de nombreux pays d’Europe, d’Asie et d’Océanie.

L’une des ses dernières grandes réalisations fut l’exposition sous-marine permanente au large de Koh Tao, “Ocean Utopia”, ouverte en mars 2016.

Val a incontestablement contribué ces dix dernières années au développement artistique en Asie et particulièrement à Bangkok. Une contribution teintée d’une philosophie de l’art pour tous et partout qui consiste à installer, intégrer, l’art avant tout dans l’espace public, voire dans la nature.

Dans un discours empreint d’émotion, jeudi, le Docteur Jingjai, Président de l’Alliance Française de Bangkok, a remercié Val au nom des Thaïlandais pour son apport et pour l’amitié qu’elle a exprimée à la Thaïlande durant toutes ces années, concluant "Elle est née française, elle nous a quittés Thaïe. Valérie sera toujours dans notre cœur".

L’ambassadeur de France en Thaïlande, Gilles Garachon, a souligné que Val nous léguait "un vrai héritage". "Ce beau jardin qui reçoit aujourd’hui un cadeau de Valérie est riche de sens. Cela signifie bel et bien que ses créations ne sont pas seulement destinées aux amateurs d’art et autres spécialistes pointus, mais pour nous tous, tout le monde, pour le simple passant. Et je pense que c’est la toute la signification de l’art, pétillement de vie, d’espérance, de beauté, dans notre vie quotidienne. C’est pourquoi nous disons tous merci à Valérie".

L’hôtel Sofitel Sukhumvit exposera du 21 mars au 21 mai des œuvres de Val.


P.Q. (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) lundi 20 février 2017

Bangkok

ART - L’utopie de Val prend racine dans le cœur de Bangkok

Une centaine de personnes ont assisté à l'inauguration de la sculpture "Ville Fantastique II" de l'artiste française Val dans le parc Benjasiri à Bangkok le 16 février en présence de la vice-gouverneur de Bangkok Wanwilai Promlakkhano, de l'ambassadeur de France en Thaïlande Gilles Garachon, du Président de l'Alliance Française de Bangkok, le Dr Jingjai Hanchanlash
Une internationale

COACHING - "Je porte des habits qui ne me vont plus"

Nicolas Serres Cousiné est un contributeur régulier de la rubrique coaching du site lepetitjournal.com. Ce mois-ci, il répond à l’un de nos lecteurs, Michel, qui ne supporte plus la vie de fou qu’il mène à Londres depuis maintenant 20 ans.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Auckland - Actualité

ZEALANDIA - La Terre a un 7ème continent

Les géologues ont depuis toujours affirmé que la Terre avait six continents, mais une nouvelle étude révèle un septième : «Zealandia». De…
Birmanie - Société

SOCIÉTÉ - Birmanie: astro ou logique ?

Et si derrière les décisions politiques motivées par l’astrologie se cachaient des véritables et habiles stratégies politiques ? La…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - "Je porte des habits qui ne me vont plus"

Nicolas Serres Cousiné est un contributeur régulier de la rubrique coaching du site lepetitjournal.com. Ce mois-ci, il répond à l’un de nos lecteurs, Michel, qui ne supporte plus la vie de fou qu’il mène à Londres depuis maintenant 20 ans.

TROUVER SA MISSION DE VIE - Comment cela offre la Liberté, la vraie

Vous êtes expatrié, vous aimez donc sans doute l’aventure et les voyages ? Mais qu’est ce que ces voyages et découverte de nouveaux pays et cultures vous apportent-ils vraiment ? Bien sur, ils apportent plus de connaissances, une meilleure compréhension du monde, plus de tolérance, une grande richesse culturelle, la maîtrise des langues… mais bien au delà de cela, les voyages apportent la sensation d’être libre, la sensation que tout est possible et la sensation de se sentir vraiment vivant. Vous êtes sans doute très attaché à votre liberté et à vivre votre Vie avec un grand V, n’est-ce pas ?
Expat - Politique

PASCAL BONIFACE – Pour que la France retrouve sa cote d’amour à l’étranger

Directeur de l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques, Pascal Boniface regrette l’époque pas si lointaine où être Français procurait un avantage inégalable à l’étranger et une prime exceptionnelle de popularité. Dans son Essai Je t’aimais bien tu sais, il s’interroge sur les raison du désamour entre la France et la communauté internationale et propose des remèdes. Interview.
Magazine